Verres progressifs : quels avantages et inconvénients ?

Pour voir net, porter plusieurs corrections visuelles peut être nécessaire si vous souffrez de plusieurs troubles de la vision. Les verres progressifs se présentent comme la solution idéale car ils offrent une correction en vision de loin et en vision de près en une seule paire de lunettes.

Les avantages des verres progressifs

Jusqu’à l’invention des verres progressifs, seule une seule correction était apportée par une paire de lunettes. Les verres étaient en effet unifocaux. Concernant les lunettes à double foyer, elles étaient composées d’un insert de verre correcteur avec une puissance qui diffère du reste où il est fiché. Deux corrections visuelles étaient alors possibles avec ce nouveau système. La transition entre ces deux corrections étaient toutefois inconfortables. La démarcation entre les verres entravait la vision. C’est en se basant sur ces systèmes que les verres progressifs ont été conçus. Ce sont des verres dont la correction varie progressivement de bas en haut. En regardant dans la partie basse des lunettes, la vue de près peut alors être corrigée. Ces verres diffèrent alors des verres unifocaux car elles possèdent plusieurs corrections visuelles. Ces corrections sont graduellement positionnées et la transition se fait progressivement lorsque vous dirigez votre regard d’une extrémité à une autre. Grâce à une accommodation progressive, les verres progressifs offrent un meilleur confort visuel.

Quels sont ses inconvénients ?

Les verres progressifs doivent obligatoirement être parfaitement adaptés à vos troubles visuels qu’il faut corriger. Mal équilibrés ou trop puissants, ils peuvent être à l’origine de maux de tête et de fatigues visuelles. Même ajustés correctement, ils peuvent toutefois demander un temps d’adaptation durant lequel vous pourrez avoir une sensation de vertige ou de tangage mais ces sensations sont courantes. En perpétuelle évolution, les verres progressifs apportent un meilleur confort visuel ainsi que de fluidité dans les variations des corrections. C’est pour ces raisons qu’ils sont plus chers comparés aux verres classiques.

Quand opter pour des verres progressifs ?

En particulier, les verres progressifs sont conseillés aux porteurs d’un trouble visuel ayant développé une presbytie. Une correction différente est nécessaire pour chaque défaut visuel. À partir d’un certain âge, la vision peut se compliquer car le cristallin perd son élasticité avec l’âge. Pour voir net lorsque vous faites quelque chose, il devient indispensable de porter des verres progressifs. Les personnes ayant une vision parfaite qui sont devenus naturellement presbytes peuvent se contenter de porter des verres progressifs uniquement durant les activités comme la lecture ou les travaux manuels. 

Comment bien choisir ses lunettes en fonction de la forme de son visage ?
Pourquoi porter des verres teintés ?